Compte-rendu : à la découverte du site de fouilles de Caours

Le site de fouilles de Caours: soit le seul site du nord de la France qui atteste de la présence de l'homme de Néanderthal, il y a 125 000 ans en Picardie ! Un privilège exceptionnel dont nous avons su profiter malgré une météo peu favorable !!

Le site se situe sur la première strate de l'escalier des dépôts fluviatiles. En effet, les rivières, au fil du temps, creuse leur lit aux suites de phases de glaciations et interglaciaires. Ainsi, après des millions d'années, la rivière à creusé son lit. A chaque marche (qui correspond à une phase interglaciaire), nous observons un dépôt de sédiments d'abord grossiers (de grosse taille), dû à la fonte des calottes de glace et d'un courant d'eau très puissant. Puis, lorsque le débit d'eau est ralenti, se sont des sables, petits graviers qui se déposent dans en fond de rivière.

Le site de Caours se situe donc sur la strate la plus basse, soit la plus ancienne. Quelques mètres plus bas, coule le Scardon, affluent de la Somme en rive droite. Cet escalier n'est aujourd'hui pas visible à la surface ! Une épaisse couche de Tuf, (dépôt organique de forte teneur en calcaire) recouvre sur une épaisseur variant de 5 à 8 mètres. Le travail à été, avant de trouver les vestiges de Néanderthal, de percer cette couche de Tuf (grâce à laquelle les restes sont si bien conservés, les protégeant du climat extérieur et de l'infiltration de l'eau). On voit apparaître alors une couche grise, des dépôts de végétaux, suivi de tourbe (vestige d'un paysage marécageux). Enfin on touche le fond, le Géol (terre géologique jamais fouléé par l'homme). 

 

C'est dans la couche située entre le Tuf et la tourbe que les vestiges ont été trouvés (les Néandertaliens ne pouvant vivre dans un terrain marécageux). Caours est une « boucherie », un lieu de découpage et de cuisson. On a en effet trouvé des restes d'éléphants de prairie, aurochs et rhinocéros laineux. 

Marie et Aurélien. 

 


Imprimer