Conférence de Pascal de Paepe

 

Ce mardi 08 décembre 2020, Monsieur Pascal de Paepe, chercheur à l’INRAP est venu nous parler de l’Homme de Néandertal.

L’histoire a toujours été influencée par l'époque , son contexte social, économique, ou politique. L’Homme de Néandertal en a fait les frais. 

Néandertal  est une espèce fossile découverte en Allemagne en 1856 par Johann Carl Fuhlrott. Trouvée dans la vallée de Neander, elle lui donnera son nom, avec le suffixe “tal” signifiant vallée allemand

L’histoire a toujours été influencée par l'époque , son contexte social, économique, ou politique. L’Homme de Néandertal en a fait les frais. 

 

 

Néandertal  est une espèce fossile découverte en Allemagne en 1856 par Johann Carl Fuhlrott. Trouvée dans la vallée de Neander, elle lui donnera son nom, avec le suffixe “tal” signifiant vallée allemand. 

Cette découverte est souvent contestée par le corps religieux car dans la religion Adam et Eve sont les premiers hommes et nous descendons d’eux. Dans la culture populaire la possibilité d’une autre espèce plus avancée que la nôtre n’est pas envisageable , Virchau fait partie des réfractaires, il propose donc une autre théorie, le crétinisme des Alpes. 

L’Homme de Néandertal a vécu plus de 300 000 ans sur des milliers de générations. Il occupa un territoire de plus de 10 millions de km² soit 20 fois la France. 

Il a un cerveau plus petit que le nôtre, une arcade sourcilière prédominante, un crâne allongé, une cage thoracique plus développée pour accueillir un plus gros foie adapté à son alimentation ( beaucoup de viande). Mais aussi des avant-bras et des jambes plus courtes, il est plus trapu pour mieux garder la chaleur. 

De nombreux stéréotypes accompagnent l’Homme de Néandertal. Ils sont qualifiés de: grands singes, débiles, primitifs, sous développés, gorilles. Ils sont souvent représentés comme des hommes vivant dans la peur et dans les déchets, portant longue barbe et étant mal coiffés, l’image même de l'homme des cavernes. Cependant, 75% des peintures  murales nous montrent le contraire, ils y sont même parfois coiffés de bonnet .  

L’Homme de Néandertal n’est pourtant pas à négliger.Il a une certaine sensibilité à l’art, par exemple le dessin et la sculpture. Il enterre ses morts, soigne ses congénères, organise des rituels et n’est pas négligé quant à son apparence. Il porte en effet des parures, des plumes, mais aussi se peint le visage avec des pigments. 

La conférence de Pascal de Paepe nous a éclairés sur l’Homme de Néandertal et nous a permis de déconstruire de nombreux préjugés. 

Nous le remercions chaleureusement. 

Lou et Angèle du pôle communication.

 

 

 


Imprimer