• eip.bdp@gmail.com
  • "Fais de ta vie un rêve et d'un rêve une réalité" (Le Petit Prince)

Séance du 17/11/2020

Questionnements du jour:

  • Est-ce comparable à un don d'organes?

 

  • Risque de pression intra-famille: le premier enfant est redevable à l’égard du second.

 

  • Que fait-on en cas de décès du premier enfant en cours de grossesse du second?

 

  • Comment traiter le problème des embryons surnuméraires?

 

  • Est-il plus légitime de faire souffrir des animaux vivants que des embryons humains nonsensibles pour la recherche?

 

  • Débat sur le statut de l’embryon.

Séance du 10/11/2020

Nous avons changé de thème, nous sommes maintenant sur le DPI-H4A ou “bébé médicament”.

Nous sommes donc passés par beaucoup d’étapes, des questions nous servant de tremplin : 

 -Peut- on accepter cette forme de classification de la personne humaine ?

 -Peut-on réduire un enfant à la seule fonction d’en sauver un autre ?

 -Est-ce  acceptable si le second enfant était de toute façon programmé ?

 -Est-il nécessaire  que le deuxième enfant soit désiré pour lui-même ?

 -La FIV et le caryotype doivent-ils être réalisés pour l’enfant lui-même?

 -Le tri d’embryons est-il légitime et si oui, selon quels critères ?

 -Y a- t-il des critères à partir desquels une vie mérite d’être ou non vécue ? Ne peut-on pas dire qu’elle mérite toujours d’être vécue ?

 -Quels critères peuvent justifier un DPI ? N’y a-t-il pas un risque de dérive vers un critère de plus en plus restrictif ?

Séance du 06/10/2020

Aujourd'hui la GPA est encore source de débat.

Celui-ci a mené à des certitudes pour tous comme notamment la nécessité d’un encadrement légal pour éviter tout ce qui est violence, pression ou autre.

La comparaison avec la vente de gamètes, de sang ou d’organes a été de rigueure.

La GPA nécessite une clause, celle d’avoir un premier enfant de soi.

 Pour finir, le débat c’est ouvert :

  • Comment traiter la question des pressions intra-familiales, même en cas de GPA altruiste ?
  • Les mères porteuses sont-elles indispensables ?
  • Hommes et femmes sont-ils aussi légitimes à trancher la question de la GPA ?
  • Qu’es qui construit le lien : les gènes, la grossesse ou l’éducation ?

Séance du 13/10/2020

Pendant cette séance, nous avons poursuivis le débat sur la GPA.

Tout au long de celle-ci,  nous nous sommes posés un grand nombre de questions :

  • Pourquoi vouloir absolument un enfant biologique ?
  • La collectivité doit-elle accéder à toutes les demandes de parents potentiels ?
  • Comment penser le lien créé entre la mère porteuse et l’enfant durant la grossesse ?
  • Comment statuer sur le risque de pressions intra-familiales ?
  • Faut-il maintenir le droit à l’IVG dans une PMA ?
  • Les parents de destination peuvent-ils imposer une interruption de grossesse à la mère-porteuse ?
  • Faut-il poser une clause selon laquelle la mère-porteuse doit avoir déjà eu au moins un enfant ?
  • Quel est le rôle et quelle doit être la portée de la loi ?
  • Quelle place doit-on laisser aux choix individuels?

Séance du 03/11/2020

Nous avons validé le rapport final “Avis n°1”.

X

Publish the Menu module to "offcanvas" position. Here you can publish other modules as well.
Learn More.